Cela doit faciliter le chirurgien dans son choix des méthodes de réduction et de fixation les plus adaptées à la situation.
La difficulté est donc le reconstitution anatomique de ce puzzle anarchique.
Le chirurgien peut ensuite conseiller de retirer le plâtre ou de le remplacer par une attelle.Il sagit de fractures avec des lésions de nerfs, de tendons ou de muscles et par conséquent de danger dinfection.La non consolidation de la fracture ou pseudarthrose peut arriver, nécessitant une nouvelle intervention.Traitement et opération chirurgicale en cas de fracture du tibia Les lésions des tissus mous déterminent toujours le choix du traitement du patient.Les différents types de lésion sont identifiés en fonction de classifications orthopédiques.



Lexception sont les fractures de rotule qui peuvent appuyées tout de suite sous couvert dune attelle.
Le chirurgien peut utiliser une plaque vissée interne ou des fixateurs externes.
Dans de rares cas, les patients peuvent ressentir des symptômes au mollet.
Cette fracture est rarement bilatérale.Ce matériel n'est employé que de manière transitoire, le temps de la consolidation (9 à 12 mois).Le sang donne à la peau une couleur bleue et les parties molles entourant la fracture se mettent à enfler.Les fractures du tibia peuvent varier en fonction de la position, de la gravité et du type de fracture.La technique chirurgicale du clou centromédullaire peut être utilisée dans le cas d'une fracture interne.Le tibia se trouve dans la partie antérieure de la jambe.Résultat après opération (ostéosynthèse les vis étayent le relèvement et la plaque vissée sous jacente maintient le tibia anatomiquement pour la consolidation.Il sagit dun processus au cours duquel la partie intérieure de los devient moins compacte et plus fragile, donc plus prédisposée à une fracture.Il existe trois types de fracture du tibia selon la zone atteinte : fracture du plateau tibial au niveau de l'articulation du genou, fracture du pilon tibial au niveau de l'articulation de la cheville, promo wanimo et fracture située sur une zone dépourvue de cartilage.Dans les cas les plus graves, notamment en cas de fracture déplacée du tibia, le patient ne peut pas poser la jambe au sol.




[L_RANDNUM-10-999]